Mise à jour des recommandations de l’INSPQ sur les mesures de prévention en milieux de travail pour les travailleuses enceintes ou qui allaitent

Publication

Le 26 octobre 2021, l’INSPQ a mis à jour ses recommandations concernant les travailleuses enceintes ou qui allaitent.

Cette nouvelle version tient compte de la modification du contexte épidémiologique et scientifique depuis le début de la pandémie, notamment par l’augmentation de la couverture vaccinale au Québec ainsi que l’évolution des données sur la vaccination. Elle ajoute de nouveaux constats sur l’évaluation du risque d’acquisition de la COVID-19 pour les travailleuses enceintes considérées protégées en raison de leur statut immunitaire. Certaines recommandations d’affectation préventive pour les travailleuses enceintes considérées protégées ont donc été modifiées.

 

Extraits

Une estimation du risque d’acquisition de la COVID-19 chez les femmes enceintes qui ont une vaccination complète a été réalisée dans le cadre de la présente mise à jour. L’exercice a permis d’estimer le risque d’acquisition de la COVID-19 attendu, au cours des prochains mois, chez les femmes enceintes qui ont une vaccination complète. Le risque d’acquisition de la COVID-19 est jugé faible (≤ 1,0 %) et le nombre de femmes enceintes à soustraire de l’exposition potentielle pour éviter un cas de prématurité attribuable à la COVID-19 est estimé élevé (> 5 000). Ces constats nous ont amenés à prendre en compte le statut immunitaire dans la formulation des recommandations pour les travailleuses enceintes dans l’ensemble des secteurs d’activité.

La travailleuse enceinte considérée protégée peut être présente au travail avec des contacts à moins de deux mètres des collègues ou de la clientèle en portant un masque de qualité et en respectant les conditions suivantes :

Éliminer la présence dans un même local (logement, chambre, salle de traitements, etc.) ou dans un même véhicule, de cas confirmés ou suspectés de COVID-19 ou de personnes sous investigation.

Éliminer les contacts à moins de deux mètres avec des personnes symptomatiques, à l’exception des personnes qui ont reçu un résultat négatif à un test PCR ou IDNow relatif à cet épisode de symptômes.

Éliminer la tâche de réaliser, manipuler et analyser les tests de dépistage de la COVID-19, à l’exception des échantillons inactivés.

Éliminer les contacts prévisibles à moins de deux mètres avec des clientèles pour lesquelles la couverture vaccinale est estimée très faible ou nulle, sauf si une barrière physique de qualité est installée ou que la clientèle doit déjà systématiquement fournir un résultat négatif récent (moins de 48 heures) d’un test de dépistage de la COVID-19 dans le cadre des activités. Cette recommandation s’applique indépendamment du port du masque ou non par la travailleuse enceinte ou la clientèle. Les clientèles principalement visées sont : les enfants de moins de 12 ans, à l’exception des nouveau-nés de mères COVID-négatives; les clientèles de centres de vaccination; toute autre clientèle particulière dont on sait, ou on doute fortement, que la couverture vaccinale est très faible. Exemples d’emplois où cette recommandation s’appliquerait : Éducatrice en service de garde, enseignante au préscolaire ou au primaire.

Éliminer les contacts prévisibles à moins de deux mètres avec toute personne (clientèle ou collègue) qui ne porte pas de masque, sauf si une barrière physique de qualité est installée ou qu’un résultat négatif récent (moins de 48 heures) d’un test de dépistage de la COVID-19 est exigé dans le cadre des activités. Cette recommandation s’applique indépendamment du statut immunitaire individuel de la clientèle ou des collègues (c.-à-d. qu’ils soient considérés comme protégés, partiellement protégés ou non protégés).

Éliminer toutes tâches dans les secteurs ou les établissements d’hébergement (centre hospitalier, milieu de vie : centre de détention, centre d’accueil ou résidence pour ainés, centre d’hébergement de soins de longue durée, etc.) qui ont été déclarés en éclosion pour la COVID-19 par les autorités de santé publique qui en décrèteront aussi la fin.

-Dans les milieux autres que ceux où il y a de l’hébergement de personnes malades, en présence de cas de COVID-19 survenant dans son environnement de travail immédiat, la travailleuse enceinte et l’employeur doivent demeurer vigilants. En effet, la présence de cas pourrait être un indice que toutes les mesures recommandées ne sont pas respectées en tout temps par l’ensemble des travailleurs du milieu, ou qu’elles sont insuffisantes y compris dans les salles de repos, vestiaires et autres espaces communs qu’elle utilise. Un retrait temporaire du milieu doit être envisagé selon des modalités à être déterminées par chaque région en fonction de leur organisation régionale de gestion des éclosions.

Dans tous les milieux de travail, éliminer le partage d’espaces communs (salles de repas, salles de repos, vestiaires et autres) avec des travailleurs qui fréquentent des secteurs en éclosion.

Il est prévu que cette position sera révisée lorsque la couverture vaccinale deux doses chez les enfants sera jugée suffisante, le seuil ne pouvant être défini à l’avance. Ces recommandations devront également faire l’objet d’une réévaluation lorsque la situation épidémiologique justifiera des assouplissements aux mesures préventives recommandées dans la population. Dans l’intervalle nécessaire pour la publication de nouvelles recommandations pour les travailleuses enceintes, advenant un assouplissement des recommandations pour l’ensemble des travailleurs ou dans la population générale concernant le port du masque, les recommandations de réaffectation ci-dessus sont maintenues.

 

Pour consulter le document complet COVID-19 (SRAS-CoV-2) : Recommandations intérimaires sur les mesures de prévention en milieux de travail pour les travailleuses enceintes ou qui allaitent version 3.2, cliquez ici :

Pour consulter le sommaire du document, cliquez ici :

Nous joindre

Fédération des services scolaires du Québec
1001, avenue Bégon
Québec (Québec)
G1X 3M4

Téléphone : 418 651-3220
Sans frais : 1 800 463-3311
Télécopieur : 418 651-2574

Afficher sur Google Map

FAQ

Voici des réponses aux questions les plus fréquemment posées.

Consultez nos questions

Des questions?

Nous pouvons vous aider.

Bulle Appelez-nous418 651-3220 ou 1 800 463-3311