Gestionnaire en temps de pandémie et santé psychologique du personnel

Publication

Le monde traverse une période de grands bouleversements. Le rôle de chaque personne est important.

Les gestionnaires peuvent donner le ton de toute une organisation, invitant chaque personne à faire sa part collectivement. La mobilisation du personnel est le meilleur levier pour faire face aux nombreux défis que présente la réouverture des écoles.

Voici quelques conseils concernant les attitudes et les comportements à privilégier dans le contexte de la présente pandémie.

    SOYEZ RASSURANT

C’est dans les moments difficiles que la bienveillance, la solidarité et l’entraide nous rappellent qu’en travaillant tous ensemble, « ça va bien aller! ».

     SOYEZ COURAGEUX

Au moment présent, il n’existe aucun endroit au monde exempt de tous risques liés à la COVID-19, que ce soit à l’épicerie, dans les centres d’hébergement, dans les parcs ou dans les services de garde.

C’est une réalité que l’on se doit d’accepter, et une responsabilité envers soi et envers les autres, que de prendre les moyens de se protéger.

     SOYEZ RECONNAISSANT

Une bonne manière d’encourager la mobilisation des personnes est de savoir démontrer de la reconnaissance.

Accorder de l’importance aux personnes, savoir exprimer sa gratitude envers le travail accompli, et reconnaître les efforts de chacun, encourage les gens à accomplir beaucoup plus de bonnes actions.

La reconnaissance est un puissant levier de mobilisation.

Plusieurs études démontrent que les pratiques de reconnaissance agissent sur l’identité de la personne, les relations interpersonnelles, la motivation, la santé, voire les conflits. (Brun, J. P. et N. Dugas « La reconnaissance au travail : analyse d’un concept riche de sens », Revue n° 2, été 2005, p. 79-88).

La reconnaissance peut s’exprimer de différentes manières et agir sur plusieurs facteurs :

Reconnaître la PERSONNE – porte sur l’individu et non sur l’employé.  Faire preuve de considération à l’égard de l’autre.

Reconnaître les RÉSULTATS – s’intéresse à l’atteinte des résultats.

Reconnaître les EFFORTS – les efforts investis dans le travail ne donnent pas toujours les résultats obtenus.

Reconnaître les PRATIQUES – s’intéresse à la qualité du travail, c’est-à-dire au travail bien fait.

Rappelez aux personnes qu’elles ont un rôle important à accomplir et que c’est le cumul des gestes qui leur permettra de grandes réalisations.  C’est également une bonne façon de mobiliser les gens.

     AYEZ DE LA CONSIDÉRATION

et

     FAITES PREUVE DE COMPRÉHENSION

La situation actuelle est particulièrement anxiogène et elle affecte presque toutes les sphères de notre société. Certaines personnes auront plus de difficulté à gérer leur anxiété, et c’est normal.

En parler peut permettre de mieux rationaliser sa pensée et ses craintes.

Être à l’écoute des préoccupations des autres personnes, se montrer tolérant envers elles, exprimer de l’empathie; ceci permettra d’abaisser leur niveau d’anxiété et rendra le climat moins tendu.

EN L’ABSENCE DE REPÈRES… DEVENEZ-EN UN!

     GARDEZ VOTRE CALME

Demeurer calme, agir avec discernement et faire figure d’exemplarité en toute situation. Si cela semble facile à dire, ce n’est pas toujours simple à faire.

Une personne sera plus encline à prendre des décisions responsables face à une situation si elle en a le contrôle.

On ne peut, hélas, exercer un contrôle individuel à l’égard d’une pandémie, mais cela n’empêche pas qu’à l’intérieur d’un SDGU, ce sont les personnes adultes qui sont responsables du bon fonctionnement du service, et de voir à la santé et à la sécurité des élèves.

En contexte de crise, le sens du devoir permet à la majorité des personnes de conserver leur sang-froid.

     PRENEZ LE TEMPS DE VOUS ADAPTER À LA SITUATION

La capacité d’adaptation des personnes est mise à l’épreuve dans le contexte de la pandémie sévissant présentement.

Le portrait de la situation évolue très rapidement.

Les directives s’ajoutent, s’ajustent, et changent presque quotidiennement.

Le phénomène anxiogène est omniprésent.

Faites preuve de souplesse et de résilience envers vous-même pour vous permettre de vous adapter à tous ces nouveaux changements, et montrez-vous tolérant envers les autres personnes qui doivent en faire autant.

      DONNEZ L’EXEMPLE

Tenir des propos rassurants.

Ne pas laisser ses émotions prendre le dessus sur la raison.

Respecter les mesures de prévention.

Participer à la recherche de solutions.

Favoriser une attitude positive – Permettez aux élèves de se rendre utiles au regard de la présente situation.

       MAINTENEZ UNE ATTITUDE POSITIVE

Il ne s’agit pas de faire comme si tout allait bien, de nier les difficultés de la présente situation, ou de minimiser les conséquences qu’elle entraîne sur la vie des gens, mais il est de la responsabilité des personnes responsables dans les SDGU de maintenir, autant que possible, un environnement agréable et rassurant pour les élèves et leurs parents.

        AYEZ DE LA GRATITUDE

Malgré les nombreuses difficultés bien réelles dans le quotidien de tous les Québécois et de toutes les personnes qui travaillent ou fréquentent les SDGU, le Québec fait l’envie de bien des populations aux prises avec des conséquences encore plus dramatiques.

Plusieurs pays sont moins outillés pour faire face aux conséquences d’une pandémie. Se comparer aide parfois à relativiser sa propre perception à l’égard de ses problèmes.

Reconnaître que nous sommes privilégiés. Savoir l’apprécier et avoir de la compassion pour ceux qui vivent de plus grandes difficultés sont des valeurs d’humanité que le contexte actuel invite à partager auprès des plus jeunes de notre société.

Quand on ne peut changer une situation, on peut changer le sens qu’on lui donne.

                                                                          – Jacques Salomé, psychosociologue.

LA COMMUNICATION… LA CLÉ DES SOLUTIONS!

     COMMUNIQUER SOUVENT

Le maintien d’une bonne communication entre les personnes est particulièrement important en situation de crise.

     COMMUNIQUER ADÉQUATEMENT

En toutes circonstances, les échanges doivent demeurer courtois et respectueux.

     COMMUNIQUER PRUDEMMENT

La prudence est de mise dans les propos et les échanges pouvant se faire en présence des élèves au sujet de la situation entourant la pandémie.

Cela est nécessaire afin d’éviter de développer ou d’ajouter de l’anxiété chez les élèves (sauf si cela s’inscrit dans une discussion, ou une activité prévue, à cet effet, avec les élèves).

     COMMUNIQUER, MAIS AUSSI ÉCOUTER

Favoriser l’implication des personnes à la recherche de solutions dans les échanges.

 

Pour obtenir plus d’information et d’outils concernant la santé psychologique dans le contexte de la pandémie de la COVID-19, consultez la page Aller mieux du gouvernement du Québec.

Vous y trouverez des conseils pour prendre soin de vous, des jeunes et de vos proches, des conseils pour adopter de saines habitudes de vie et pour bouger, même à l’intérieur de la maison, et des idées pour entretenir votre réseau social. On y trouve également de l’aide pour apprendre à vivre un deuil autrement, et des références vers des ressources d’aide.
CLIQUEZ SUR L’IMAGE :

Nous joindre

Fédération des commissions scolaires du Québec
1001, avenue Bégon
Québec (Québec)
G1X 3M4

Téléphone : 418 651-3220
Sans frais : 1 800 463-3311
Télécopieur : 418 651-2574

Afficher sur Google Map

FAQ

Voici des réponses aux questions les plus fréquemment posées.

Consultez nos questions

Des questions?

Nous pouvons vous aider.

Bulle Appelez-nous418 651-3220 ou 1 800 463-3311